lundi 21 janvier 2008

Tu t'es vu quand t'as bu...?

J'en ai mare, je n'y arrive plus, je n'en peux plus. J'ai atteint le seuil maximum de ma tolérance aux gens bourrés...

Je vais encore passer pour la râleuse de service, qui plus est rabat-joie ! Mais là, il faut vraiment que je m'exprime sur ce sujet. Sujet assez polémique d'ailleurs. Voilà, j'ose le dire : je n'aime pas boire !!! Tout de suite, je vous entends... "oh, elle est pas drôle celle-là !", "elle sait pas s'amuser" ! Soit vous ne me connaissez pas, soit on n'a pas la même manière de s'amuser (ce qui est plus probable si vous lisez ce blog, quoique...).

C'est surement parce que mon corps ne supporte pas bien l'alcool que je me suis mise à mois aimer ça. Logique ! Quoique pas si logique que ça pour tout le monde, aux vues de certains et certaines que l'alcool met dans un état pitoyable et qui ne ressentent pourtant pas le besoin de réduire la dose. En fait, je me rends compte que ce n'est pas l'alcool que je n'aime pas, mais plutôt l'excès d'alcool, qui semble être pour certains la condition sine qua non d'une soirée réussie. L'alcool en soi ne me dérange pas. Je suis absolument fan d'apéros bien arrosés et de bons vins pour accompagner de bons repas. Mais dès qu'il s'agit de tournée des bars et de grosses soirées, ça m'amuse déjà moins. Je me retrouve toujours à ramener les gens, (enfin, le plus souvent un seul....), voire à leur raconter leur soirée le lendemain... Ça ne me dérange pas tant que ça, ça peut même être très drôle parfois...

Mais il y a d'autres fois où je me sens seule lors de ces soirées... Je crois discuter un peu sérieusement avec des gens, nouer des liens, trouver des intérêts communs... tout ça pour me rendre compte le lendemain que ces personnes étaient bourrées et ne se souviennent même pas de notre conversation. Et à ce moment là, je me sens seule et conne. Et même blonde...

Finalement, peut-être devrais-je me mettre à boire pour oublier....

3 commentaires:

Nico a dit…

oh elle est pas drole celle-là!!

Non plus sérieusement, je pense qu'une partie du problème vient que tu te soucies des gens bourrés alors que la majorité des gens soit les ignore soit est bourrée avec eux. Toi tu discutes, tu fais attention à eux. C'est pas du tout un reproche, au contraire. Et puis normalement avec le temps, on boit moins ou en tout cas de manière plus civilisée, moi tu vois, je suis presque présentable maintenant (enfin j'y travaille).
C'est un sentiment que tu as eu encore récemment? parce que je pense que ça devrait aller mieux dans les mois à venir...

La Méchiante a dit…

Le problème c'est que dans la plupart des soirées, si on ignore les gens qui sont bourrés, il ne reste plus grand monde à qui parler... et donc c'est encore plus énervant / frustrant / ennuyant...

Sab a dit…

Pour te donner un exemple Nico... le jour de l'anniversaire du grand blond aux yeux bleus ancien secrétaire qui est plus jeune que moi... (tu vois qui c'est là ?), y a 3 ou 4 personnes qui ont fini pas très bien... Si tu n'as pas eu vent de cette soirée, demandes-en des nouvelles...
Pour complèter ce que dit la très méchiante, je dirai même que lorsqu'il reste des gens à qui parler, il arrive que ce soit des relous...