samedi 3 novembre 2007

Super le retour de vacances !!!!

Une fois n'est pas coutume, ce soir, j'ai envie de râler ! Envie de râler sur la SNCF... je crois bien que personne ne va m'en empêcher ! Bon, je ne devrais pas, j'ai toujours pas fini mon anglais, mais là, c'est vital !!!!

En effet, comme d'habitude lorsque je quitte Lyon pour aller passer quelques jours de vacances chez moi dans le beau village de St Aubin sur Mer, je prends le train, pour y aller et pour revenir. Un Caen-Lyon se fait en moyenne en 5h : 2h de train Corail jusqu'à Paris, un petit changement de gare, puis 2h de TGV jusqu'à Lyon. Jusque là, tout va bien. Ensuite, il faut imaginer un trajet pendant les vacances de la Toussaint. En gros le train est blindé de grands-parents gâteux et de petits-enfants insupportables, ça fait un boucan pas possible...

Et là arrive l'incident ! Une voix nous apprend que nous allons nous arrêter en gare d'Evreux (alors que mon train était sensé être direct jusqu'à Paris St Lazare) pour une DUREE INDETERMINEE !!!!!!!!! Super, merci beaucoup. Une fois arrivé à Evreux, on nous annonce la raison pour laquelle on est bloqué : un accident de personne ! Génial, un suicidé sur les rails du Caen-Paris... comme le samedi précédent, quand je faisais Paris-Caen et que je suis arrivée 20 mintes en retard... Mais là, je flippe déjà un peu plus parce qu'il est 19h et on est encore à un peu mois d'une heure de Paris, mon TGV part à 21h et le suivant, qui est le dernier, part à 22h. Une demi-heure passe, le controleur appelle les gens qui ont une correspondance, mauvais signe, car ça veut qu'on ne va pas repartir tout de suite... Chacun donne gentiment sa destination finale, puis repart s'assoir, il parait qu'on nous donnera des infos bientôt...

3/4 d'heure plus tard, on nous dit qu'on va bientôt repartir...!

3/4 d'heure encore plus tard, on part...

Il est donc un peu avant 21h, si le train ne perd plus de temps, je peux encore avoir mon TGV ! Le controleur appelle les gens qui ont des correspondances à venir le voir. Et là, on apprend qu'en fait on va devoir s'arrêter dans petites gares de banlieue, qu'on va mettre 1h20 à arriver à Paris... Mais heureusement pour nous, un comité d'accueil nous attendra à la gare pour nous rediriger, nous donner des plateaux repas et nous proposer un endroit où dormir si besoin est... Il y a quand même 8 trains qui ont été bloqués par cet "accident", donc le controleur nous dit qu'il y aura plein d'agents SNCF pour nous aider... Chouette !

Résultat, arrivé à Paris, personne ne nous attend. Au bout de quelques minutes, une annonce nous informe qu'il faut se rendre au bureau d'accueil, où en fait il n'y a que 4 pauvres agents SNCF qui ont déjà l'air débordés...

Bref, je récupère un papier disant que je peux prendre un TGV le lendemain, on me propose une place dans le train couchettes qu'ils vont affréter dans la gare pour tous ceux qui ont raté leur correspondance... Non merci ! Je préfère appeler ma grande Chloé, qui comme je l'espérais a répondu à mon appel au secours !!!

Au cas où (qui ne tente rien n'a rien...) j'ai quand même demandé si c'était possible de se faire rembourser une partie du billet... mais faut pas rêver, vu que c'est un incident indépendant de leur volonté...

2 commentaires:

jeux de filles a dit…

Bouh la sncf , en ce moment on les deteste .;c'est con mais c'est comme ça !

reine a dit…

Mais non tu n'es pas une raleuse ! tu sais simplement TRES BIEN exprimer un grand mécontentement et une fameuse colère !!! Et je compatis : je déteste les retards, les attentes et... la sncf :-( Je vois que je ne suis pas la seule... Mais ça ne marche pas mieux dans les pays où le réseau est privatisé, alors... j'espère que tu auras pu te faire rembourser (en tout cas une partie- de ton billet. J'avais réussi à le faire pour mon fils qui avait été ds une situation identique. Je crois que les retards, quels qu'ils soient et pour qui que ce soient, sont bien toujours "indépendant-de-nos-volontés" non ?
Bisous !